PRÉSENTATION GÉNÉRALE SUR LE MARAIS POITEVIN

Une étude menée sur le marais poitevin

Le Marais poitevin revêt une richesse écologique, culturelle et patrimoniale reconnue au niveau régional, national, voire international. Rassemblant marais desséchés, marais mouillés, marais intermédiaires et terres hautes, il forme un système hydraulique aux interactions nombreuses entre l’homme et son environnement.

De Niort à la baie de l’Aiguillon, la Sèvre Niortaise constitue la colonne vertébrale de ce territoire où l’eau occupe le premier rôle. Ce fleuve côtier fait dès lors l’objet de nombreuses politiques de gestion, de préservation mais aussi de valorisation, notamment à des fins touristiques.
Afin de soutenir ces projets et de leur fournir un socle de connaissances scientifiques, une opération d'inventaire général du patrimoine culturel des communes riveraines de la Sèvre Niortaise, dans le Marais poitevin, est en cours. Commencée en 2016 par le service de l'inventaire de la Région Nouvelle-Aquitaine, l'étude est conduite depuis 2018 par le Centre vendéen de recherches historiques (CVRH), avec le soutien de la Région. Elle est réalisée par Yannis Suire, directeur du CVRH, par ailleurs chargé de l'Inventaire du patrimoine du Département de la Vendée, et qui réalise à ce titre la même étude sur les rives vendéennes de la Sèvre.

 

 

13 communes concernées

L'inventaire se concentre en priorité sur une zone d'environ un kilomètre de part et d'autre de la Sèvre Niortaise et du Mignon, dans la traversée du Marais poitevin, depuis Niort et La Grève-sur-le-Mignon jusqu'à la baie de l'Aiguillon. Sont concernées les 13 communes du Marais riveraines de la Sèvre Niortaise et du Mignon situées dans les Deux-Sèvres (Niort, Magné, Coulon, Sansais, Le Vanneau-Irleau, Arçais, Saint-Hilaire-la-Palud) et en Charente-Maritime (La Grève-sur-le-Mignon, La Ronde, Taugon, Saint-Jean-de-Liversay, Marans et Charron).
L'étude consiste à recenser et étudier les biens culturels qui constituent le patrimoine de territoire, de l'Antiquité aux années 1960 : les paysages, l'habitat, les bâtiments religieux, les châteaux, les objets mobiliers, les savoir-faire... Chacun des éléments étudiés (grâce à l'observation sur le terrain, aux témoignages recueillis et aux recherches dans les archives) fait l'objet d'un dossier documentaire illustré, accessible à tous.