Nos auteurs

À la rencontre de HENRY Jean-François

L’île d’Yeu n’a pas de secrets pour lui. Et pour cause. Issu d’une longue lignée d’ «Islais», Jean-François Henry a consacré l’essentiel de ses recherches au milieu maritime, et à son île natale en particulier.

Ce petit homme jovial et d’une grande courtoisie est docteur en Histoire (avec une thèse sur… l’île d’Yeu sous Louis XIV) et licencié ès sciences de l’éducation. Cela l’a conduit à être professeur d’Histoire moderne à l’Université catholique d’Angers, à donner un cours d’Histoire religieuse au séminaire de Nantes, et à diriger le Centre de formation des professeurs de l’enseignement catholique en Loire-Atlantique.

En marge de ces activités universitaires, il poursuit des travaux personnels qui le conduisent à publier dans de nombreuses revues (Recherches vendéennes, Le Chasse-marée, revue du Bas-Poitou), à participer à des colloques (du Collège de France sur la foi chrétienne et le milieu maritime, du Centre vendéen de recherches historiques sur Les Vendéens et la mer…), à être associé à diverses expositions de la Conservation des musées de la Vendée (Les Vendéens grands voyageurs, Les Peintres de l’île d’Yeu…). Parmi ses publications,  avant cette étude sur l’île d’Yeu en 14-18, une biographie de sa grand-mère Alice Henry, préfacée par Henri Queffélec, et L’Ile d’Yeu au large de la guerre de Vendée.

Même dans sa vie personnelle, Jean-François Henry ne s’éloigne jamais beaucoup de la mer. Quand il ne fabrique pas des maquettes de bateaux ou ne met pas celles-ci en bouteille, il initie ses petits-enfants à l’histoire de l’île de leurs aïeux. Et quand il préside la Société des amis de la cathédrale de Nantes, il n’oublie pas que cette cité d’armateurs fut longtemps l’un des principaux ports de mer français.

En vidéo

Émission "En quête d'histoire" du 24 septembre 2016, présenté par Grégoire Moreau sur RCF.

"Les ex-voto marins sont l’expression de la foi des populations de la côte vendéenne. Ils retracent souvent un pan oublié de l’histoire maritime. Celui représentant le thonier le Français, peint en 1952, conservé à l’Ile d’Yeu, nous rappelle la grande tempête de 1930 qui fit rage sur les côtes atlantiques. L’historien Jean-François Henry, avec l’aide de l’auteur du tableau, Jean Taraud, a retracé dans un petit ouvrage toute l’aventure du Français et de son équipage miraculé. C’est le second titre de la collection "Trésors de Vendée" du Centre Vendéen de Recherches Historiques."

Découvrir l'ouvrage de Jean-François Henry : cliquez ici.