Julien BOUREAU

Julien BOUREAU

Il s’est tourné vers l’histoire de l’art en croisant le chemin de deux personnalités marquantes. L’abbé Delhommeau, archiviste diocésain puis conservateur des antiquités et objets d’art du département, demande à Julien Boureau de l’aider dans l’inventaire des chapelles vendéennes, ce qui l’amène à travailler sur celle des Carmes à La Flocellière, sa première publication. Successeur de l’abbé, Richard Levesque fait du jeune Vendéen son bras droit et lui confie notamment la responsabilité, sous sa férule, des guides de visite des sites départementaux et de la publication de livres-DVD. Succédant à ses deux « parrains », Julien Boureau a été amené à superviser, parmi divers projets de protection du patrimoine, la restauration de la statue géante qui somme l’église de Saint-Michel-Mont-Mercure, point culminant du département. Dans la foulée, il apporte au CVRH l’idée d’ouvrages sur le patrimoine artistique vendéen. La collection « Trésors de Vendée » est née. Il en signe le premier volume, consacré à l’archange du haut bocage. Il est associé à Jean-François Tessier et Marie-Thérèse Réaud pour publier une biographie de Mgr Nivelle, évêque de Luçon, toujours au CVRH.

« Bocain » de La Flocellière par son père, de Mouchamps par sa mère – Julien Boureau est un ogre de lecture. Sans compter la photographie et le jardinage, qui permet à ce petit-fils d’agriculteur de « s’évader et de se libérer la tête ». Il est aujourd’hui directeur du service Patrimoine à la région Pays de la Loire.