24,00

La Vendée au temps des guerres de Religion. Trois témoins racontent

Publié le 1 novembre 2013
ISBN : 978-2-911253-59-1
471 pages
24,5 x 17 cm

Le vécu des Bas-Poitevins au XVIe siècle. Au sortir de la Guerre de Cent Ans et de la Grande peste, la Vendée renaît. « Que la vie était belle sous François Ier, dans le Bas-Poitou de ma jeunesse », écrit en substance Antoine Bernard, notaire au Langon. Et notre témoin de reconstituer, avec un sens critique peu ordinaire, l’histoire de sa petite patrie depuis les fastes de l’époque romaine, en passant par l’héroïque conquête du Marais poitevin par les abbayes.
À partir de 1561, ce n’est pas tellement le protestantisme qui vient diviser le village, que les passions et les appétits qui se déchaînent. Pas moins de huit guerres civiles font s’affronter ici les partisans catholiques de la Ligue, et les huguenots appuyés sur La Rochelle. Si Fontenay, Montaigu et d’autres villes tentent de s’abriter derrière leurs murs, le plat-pays subit les ravages de la soldatesque, ses réquisitions et ses vols, parfois ses viols et ses meurtres. Les églises sont saccagées, les statues brisées, l’orfèvrerie fondue, les archives brûlées. Jusqu’à ce qu’Henri de Navarre, le futur Henri IV, venu ici guerroyer en personne, fasse retrouver le sens de la paix civile.
Si les récits de Pierre Brisson et d’un anonyme permettent de restituer les faits militaires, c’est par le témoignage exceptionnel d’Antoine Bernard, qui sait les secrets des cœurs et se nourrit de son histoire familiale, que nous savons tout ou presque du vécu des Bas-Poitevins au XVIsiècle. Grâce à La Fontenelle en 1841, ces textes avaient été sauvés : restait à en présenter une édition critique, lisible par tous.